L'immobilier dans le le nord Isère
28 mar

2018 restera une excellente année pour vendre un bien immobilier à La Verpillière !

AdobeStock_47150054

En effet, le Crédit Foncier qui a présenté, début février, son analyse des marchés immobiliers résidentiels et tertiaires et les perspectives pour 2018 l’assure. Selon Benoît Catel, directeur général du Crédit Foncier : « L’année immobilière 2017 a été exceptionnelle sur tous les fronts. 2018 devrait être également une année dynamique, bien qu’en deçà des records enregistrés en 2017. Pour les ménages, le surplus de pouvoir d’achat apporté par le niveau bas des taux d’intérêt devrait être contrarié, d’une part par la hausse des prix, d’autre part par la diminution des dispositifs de l’État. La quasi-suppression de l’APL accession et la baisse du PTZ auront un effet négatif sur la primo-accession ». Toutefois, si vous avez un bien immobilier à vendre à La Verpillière, pas d’inquiétude, le marché du logement restera soutenu cette année grâce à la demande boostée par les taux bas !

Selon le dernier baromètre Crédit Foncier/CSA, 80 % des professionnels de l’immobilier sont optimistes pour 2018. En raison d’une hausse qui devrait être insignifiante (1,65 % attendu fin 2018), les taux d’intérêt de crédit resteront à des niveaux très faibles et attractifs. À l’inverse, la hausse des prix immobiliers et la quasi-suppression de l’APL Accession vont pénaliser le pouvoir d’achat des ménages.

Dans ce contexte, les indicateurs de marché devraient afficher des baisses, tout en restant à des niveaux élevés :
•    Le volume de crédits immobiliers devrait s’élever à 167 Mds € (-6 % vs 2017)
•    Le volume de transactions dans l’ancien devrait atteindre 900 000 unités, soit une baisse annuelle de 7 %, mais un niveau qui restera 20 % supérieur à la moyenne enregistrée sur les dix années précédentes
•    110 000 maisons individuelles en secteur diffus devraient être vendues (-15 % vs 2017)
•    395 000 logements devraient être construits (-5 % vs 2017)
•    La hausse des prix dans l’ancien devrait se poursuivre, mais à un rythme moindre (2,5%, moyenne nationale).

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée